Le brainstorming

Publié le par SAVERINO FERNAND

Le brainstorming dit également « Remue-méninges », est une technique qui à été conçue en 1935 par Alex Osborn, vice-président de l’agence publicitaire américaine BBDO (Batten, Burton, Durstine & Osborn)  et a été considéré comme  le maître du « brainstorming ».

En 1948, dans son premier livre, « You Creative Power ». How to Use Imagination to brighten life, to get ahead édité par Charles Scribner's Sons, il propose déjà les quatre règles de base et interdit aux participants lors du brainstorming d’émettre des avis négatifs sur les propositions émises par les autres personnes.

Les quatre règles :
1. Les critiques des idées des autres sont interdites
2. La pensée débridée est la bienvenue
3. La quantité est demandée
4. La combinaison et l'amélioration des idées des autres sont recherchées

 Le brainstorming, c’est un groupe de travail composé de 5 à 12 personnes de plusieurs domaines (cadres, productions, maintenance, informatique,…) qui se penche sur un problème bien précis.

L’objectif du Brainstorming

Utiliser la créativité du groupe pour faire émerger toutes les idées possibles.

Résoudre le problème en trouvant les causes et les solutions.

Exemple d’un problème

Quelles sont les causes de pannes à la soudeuse ?

Manque d’entretien

Manque de connaissance de la machine de la part de maintenance

Molettes bloquées

Tête de molettes pas alignée

Ligne de passe pas correct

Molette mal réglée

Perte de recouvrement

Flexible arraché

Pas assez à l’écoute des problèmes énoncés par le personnel de fabrication

Lames de cisailles abîmées

Le poinçon desserré

Méthode

Le Brainstorming peut être réalisé en deux étapes :

1er étape

Récolter les idées :

Chacun des participants devront à tour de rôle donner l’idée qui leur vient à l’esprit, cela se fait sans aucune critique et commentaire de la par d’une autre personne. Si un participant n’a pas d’idée, il passe son tour.

2ième étape

Regroupement des idées :

Il faut regrouper les idées par famille (exemple : manque connaissance, maintenance, sécurité,…) après analyse certaines vont devoir être écartées pour des raisons de faisabilité, de coûts ou autre raison. Le principal, ce n’est pas de savoir à qui appartient l’idée rejetée ou retenue mais de voir ce qu’elle peut apporter. Les idées devront faire l’objet d’un vote pondéré suivant les critères de l’entreprise et faire ressortir la meilleure solution.

Et vous comment se passe le brainstorming dans votre entreprise ?

Saverino Fernand

Site internet www.qualites.be

Publié dans Outils

Commenter cet article