La matrice de compatibilité

Publié le par SAVERINO FERNAND

La matrice de compatibilité n'est pas réservé uniquement aux entreprises, on l'utilise souvent mais sans le savoir dans un ménage.

 Son objectif

C’est un outil d’aide à la décision qui permet lors d’un problème et en fonction de critères bien précis de réaliser à l’aide d’un groupe de travail, un choix parmi plusieurs solutions.

 Principe de fonctionnement 

1.      Il faut commencer par établir une liste de critères en fonction, (exemples : coût, rapidité, confort, sécurité, délai, efficacité, etc…).

2.      En utilisant le brainstorming, les critères permettront au groupe de lister les différentes solutions possibles.

3.      Construire une matrice de compatibilité.
Comme pour le vote pondéré, pour éviter qu’un participant soit influencé par un autre, il faut réaliser le vote sur papier. Distribuer à chaque participant un exemplaire de la matrice pour qu’ils puissent évaluer chaque solution.

4.      Assurez-vous que tous les participants ont compris le système d‘évaluation.

 Système d’évaluation

 Pour chaque solution, le participant doit remplir chaque case de la matrice de compatibilité de la manière suivante :

+ : Si elle est compatible avec le critère

- : Si elle est incompatible avec le critère

? : Impossible de prendre une décision.

Tableau matrice de compatibilité

Elle doit se présenter sous forme d’un tableau à 2 entrées avec une colonne pour chaque solution ou actions d’amélioration et une ligne pour chaque critère.

Objectif : Aller de Bruxelles à Paris dans les meilleures conditions de sécurité, de confort, de rapidité et coût.

 

Critères

Solutions

 

Avion

Voiture

Train

Car

 

 

 

 

 

Coût < 200 €

+

+

+

+

Sécurité

+

-

+

-

Confort

+

-

+

-

Rapidité < 5h

+

+

-

-

Internet

 +

-

+

-

 

Cette méthode consiste à évaluer la compatibilité des solutions sur base de différents critères qui ont été définis.

Dans cet exemple, les participants ont choisi comme solution « l’avion » celle-ci répond positivement à tous les critères.

Mais si l’on désire affiner la matrice de compatibilité, on peut la réaliser avec un vote pondéré de la façon suivante :

5 points si la solution est compatible avec le critère

1 à 3 points si c’est acceptable

0 point si la solution est incompatible avec le critère

Ces points peuvent être modifiés par le groupe.

Ce qu’il faut retenir :

Sur base de tous les critères, chaque solution est analysée et permet de faire ressortir directement le choix des participants.

 

Et vous utilisez-vous la matrice de compatibilité ?

www.qualites.be

Saverino Fernand

 

Publié dans Outils

Commenter cet article